Qu'est-ce que le compostage ?

Le compost résulte d'une décomposition de matières organiques réalisée par de multiples êtres vivants. Ce processus nécessite quelques conditions pour se dérouler de façon optimale. 

 

Quelles matières composter ?

1

Dans la nature, toutes les matières végétales et animales se décomposent et peuvent donc être utilisées pour le compost. 

Toutefois, il faut prendre des précautions avec certains éléments (comme les matières animales) et adapter les apports à la méthode et aux capacités du système de compostage utilisé : compostage domestique, autonome, collectif ou lombricompostage.

 

3 éléments essentiels

3lmentscompost

 

Les apports en matière organiques doivent être adaptés à la méthode utilisée et aux capacités de votre système.

Dans tous les cas, il est conseillé de trouver le bon équilibre entre le carbone et l'azote (souvent 1/3 carbone, 2/3 azote). L'azote est apporté en majorité par les déchets de cuisine, alors que le carbone est apporté par les déchets bruns (feuilles mortes, tailles d'hiver, paille...).
Vous pouvez obtenir plus de renseignements sur les apports en vous rendant sur les pages spécifiques à la méthode de compostage utilisée.

 

Pour que le processus de décomposition ne dégage pas d'odeur désagréable, il est doit se faire dans un milieu aérobie (c'est à dire qu'il contient de l'air, plus précisément de l'oxygène). A l'inverse, si la décomposition se fait dans un milieu anaérobie, il y a de forts risques pour que le compost dégage une forte odeur désagréable.

Pour aérer votre compost, il faut éviter tout tassement de la matière pour cela le compost doit être régulièrement mélangé (lors de l'incorporation de matière par exemple), brassé (via un brasse-compost ou un aérateur à compost) voire retourné (à effectuer si nécessaire 1 à 2 fois / an).
Certains apports doivent également être limités voire évités (par exemple : la tonte de pelouse)

 

Enfin, autre élément incontournable : l'humidité car elle favorise le développement d'êtres vivants véritables catalyseurs de la décomposition. Attention, le manque d'humidité est un facteur limitant à l'instar d'un excès d'humidité rend le milieu anaérobique. Pour savoir comment gérer l'humidité, rendez-vous sur cette page

 

Quels êtres vivants participent à la décomposition ?

Parmi les êtres vivants qui sont utiles à la décomposition des matières, on trouve des micro-organismes et d'autres êtres plus gros, facilement observables à l’œil nu.

Toutes les espèces citées ci-après sont bénéfiques au processus de décomposition.

Pour les micro-organismes :

Micro org

Pour les êtres vivants observables à l’œil nu :

 

 etresvivantsobservables

Vous pouvez également trouver des cétoines dorées, à ne pas mélanger avec les hannetons. Les premiers se nourrit des éléments dégradable de votre compost et participe au processus de décomposition, ce qui n'est pas le cas du second. 
Pour les différencier, mettez la larve dans votre main : la cétoine bouge mais reste sur le dos, le hanneton se remet sur le ventre et ne reste pas.

(source : Compost et paillis - Pour un jardin sain, facile et productif, Denis PEPIN, Terre Vivante, 2013)