Qu'est-ce que le lombricompostage ?

Le lombricompostage est adapté pour les foyers vivant en appartement et ne disposant pas d'espaces verts en extérieur.

Si vous avez un jardin, vous pouvez tout de même vous lancer dans le lombricompostage.

 

Principe ?

Le lombricomposteur repose sur un empilement d'étages dans lesquels on dispose des vers (espèce conseillée : Eisenia Foetida, vers assez petit, fin et rouge), des déchets fermentescibles et des apports carbonés.

Les vers décomposent les déchets fermentescibles qui deviennent en quelque temps du lombricompost riche en nutriments. Un liquide est également produit, appelé du lombrithé, qui est un concentré de nutriments pour les végétaux.

Le lombricompostage repose sur les mêmes éléments que le compostage à savoir : des apports, de l'air et de l'humidité. C'est aussi un travail collectif, vous n'aurez donc pas que des vers dans votre lombricomposteur mais tous ces êtres vivants sont indispensables pour décomposer les aliments.

 

Où ?

Comme dit précédemment le lombricompostage est adapté pour les appartements, il peut se mettre sur un balcon ou en intérieur. Rassurez-vous, les vers ne sortent pas du lombricomposteur (seules certaines espèces de vers sont fuyardes contrairement à Eisenia Foetida).

Le plus embêtant, ce sont les moucherons qui peuvent se développer. Pour cela préférez le balcon, en rentrant, si besoin, votre lombricomposteur. 

Attention, cependant, à ne oublier pas de le rentrer par forte chaleur ou par température basse, bien qu'ils se réfugient au centre ou sur les extrémités du lombricomposteur, les vers peuvent mourir.

Les vers sont en activité entre 15°C et 35°C, ne mettez donc pas le lombricomposteur à proximité d'une source de chaleur, derrière une vitre, au soleil...

Par contre, ils apprécient l'humidité.

 

Apports ?

N'oubliez pas que les apports de carbone sont indispensables, notamment avec des matériaux absorbants comme le carton. Il faut trouver un juste milieu pour ne pas en mettre trop mais en suffisance.

Lombricompostage

Plus vos apports seront découpés en petits morceaux, plus ils seront décomposés rapidement.

Les apports d’œufs ou de terre (celle des racines notamment) aident les vers à mieux digérer, il est donc conseillé d'en mettre un peu.

 

Mise en place et entretien ?

Plus votre système est petit, plus il sera simple à gérer. 

  1. Acheter votre système et préparer le avant d'acheter vos vers (500 vers pour 2 à 3 personnes).
    Les vers se reproduisent relativement vite, si tout se passe bien, après le premier achat de vers, vous n'aurez plus besoin d'en acheter d'autres.
  2. Pour le début, soyez patient pour la mise en place : n'utilisez qu'un plateau, c'est suffisant
  3. Commencez par recouvrir le premier plateau de matière carbonée (cartons, boites d’œufs...), puis ajouter quelques apports et les vers
  4. Ne mettez pas trop d'apports et attendez environ 3 semaines entre le premier apport et les suivants.
  5. Une fois le premier plateau plein, empilez en un second à remplir avec les déchets et de la matière carbonée (carton, papier...)
  6. Pour garder une humidité constante, disposez un humidificateur (toile de joute ou tout autre élément qui retient l'humidité).
  7. Récoltez le lombricompost, après avoir mis en place le 3ème bac.

Le dernier bac récupère le lombrithé (liquide dû à la décomposition), faire attention à ce que le robinet d'évacuation soit bien étanche.

Voilà à quoi devrait ressembler votre lombricomposteur au bout de quelques mois :

ThierrySin Lombricompostage Coupe pedagogique

 

Faire attention à ce que les vers ne tombent pas dans le liquide, si c'est le cas une mauvaise odeur apparaît

 

Utilisation du lombricompost et du lombrithé ?

Le lombrithé et le lombricompost s'utilisent pour nourrir les plantes, vous pouvez en récupérer à partir de 3 à 6 mois.

Le lombricompost est de couleur noire et présente une texture grumeleuse, souvent humide.

Pour le prélever, disposer le plateau contenant le lombricompost au-dessus du lombricomposteur pour qu'il s'égoutte et qu'une partie des vers descendent dans les étages inférieurs.

Au bout de quelque jours, enlevez le couvercle du lombricomposteur et mettez le 10min à la lumière pour que les vers descendent un peu. Récolter la couche supérieur et recommencer 1 fois l'opération pour prélevez le reste du compost. 

Le lombricompost ne structure pas le sol, par contre c'est un très bon engrais.

Quant au lombrithé récolté grâce au robinet d'évacuation, il est extrêmement concentré. Avant de le verser dans les plantes, il est conseillé de le diluer dans 9 volumes d'eau (à adapter selon sa propre expérience).

 

 

(source bibliographique : Compost et paillis - Pour un jardin sain, facile et productif, Denis PEPIN, Terre Vivante, 2013)